Forum Archeage en Harmonie
Bienvenue sur le nouveau forum de Harmonie, la guilde musicale d'ArcheAge !
Connectez-vous pour avoir accès à tout le contenu Wink

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Kisalia
Messages : 99
Date d'inscription : 01/08/2015

Joyeux Noël Harmonie !

le 24/12/2015, 19:50
Et coucou tout le monde !

N'ayant que peu de temps de libre (je vous laisse imaginer un Kisa en train de se battre avec des paquets restants, un peu de choses à préparer pour le réveillon et résister à l'envie de manger tout ce saumon délicieux), je vous souhaite à toutes et tous un bon réveillon et un joyeux Noël ! et mes pensées vont à celles et ceux qui seront peut etre seuls ce soir.


Et histoire de mettre une légère ambiance, voici une musique qui va bien  Clin d'oeil


Gros bisous à tous les Harmonies !

_________________
Les livres délivrent de bien des maux.
Iji, décembre 2015
avatar
palulukan
Messages : 12
Date d'inscription : 30/09/2015

Re: Joyeux Noël Harmonie !

le 24/12/2015, 20:47
Foyeux noyel a vous
Makarr
Messages : 34
Date d'inscription : 27/09/2015
Age : 25

Re: Joyeux Noël Harmonie !

le 24/12/2015, 23:10
Joyeux Noël à vous, les Harmonieux =)
avatar
Iji
Messages : 118
Date d'inscription : 09/07/2015
Localisation : Bdx
http://www.kurzweilai.net

Re: Joyeux Noël Harmonie !

le 26/12/2015, 04:54
Bonne fin d'année et excellent nouvelle Année 2016!

Suis un peu plus gâteuse (une année de plus lol) mais très gâtée avec tous les cadeaux de mes potes etc. Je préfère ne pas en parler ça gâterait l'ambiance. Je ne mange que rarement de la viande et cette année la dinde était très réussie. Mais c'est surtout sur le gâteau que j'ai flashé, en fait...

A chaque nouvelle année je suis toujours surprise que l'humanité ne s'est pas éteinte, et ceci de plus en plus. J'espère qu'elle aura le temps d'évoluer et changer de peau (nous ne sommes pas en fin d'évolution, loin de là, non?) plutôt qu'autre chose de final et de radical.

Souhaiter une Bonne Année est et sera de plus en plus important.


avatar
Admin
Messages : 139
Date d'inscription : 09/07/2015
Localisation : Eanna ~ Haranya
http://harmonie-aa.forumactif.org

Re: Joyeux Noël Harmonie !

le 26/12/2015, 10:28
Message de votre Gogo 1er
Bonjour et passez d'excellentes fêtes de Noël et de fin d'année. Que Iji la chance d'avoir tout plein de bonnes choses soit avec vous


Dernière édition par Admin le 23/11/2017, 13:13, édité 1 fois
avatar
Iji
Messages : 118
Date d'inscription : 09/07/2015
Localisation : Bdx
http://www.kurzweilai.net

Re: Joyeux Noël Harmonie !

le 26/12/2015, 20:48
Nous ne sommes jamais assez riche de tout!
De tout ce qui est richesse, un seul d'entre eux manque et les trois autres ne sont plus riches, c'est aussi simple que ça.


- Riche Matériellement
- Riche Cérébralement, soit 2 choses:
- Intellectuellement
- Affectivement
- Riche Spirituellement (Je ne parle pas des religions.)

Un des 4 vient à manquer et c'est la pauvreté générale, c'est juste un avis. Je veux bien d'autres avis pour pouvoir encore mieux synthétiser...
Makarr
Messages : 34
Date d'inscription : 27/09/2015
Age : 25

Re: Joyeux Noël Harmonie !

le 27/12/2015, 09:55
Hum. Mon avis est que la "richesse matérielle" n'est importante que par l'implication de la notion de confort. Si le confort est suffisant, nul besoin de "richesse". Il y a un monde entre l'indigence et l'opulente richesse. Du coup, je trouve le terme peu pertinent.

Cela dit, en quoi une pauvreté matérielle induit-elle une pauvreté "cérébrale" et/ou spirituelle ? C'est un questionnement innocent, ici. Je cherche simplement à comprendre ce que tu entends par-là =)
avatar
Iji
Messages : 118
Date d'inscription : 09/07/2015
Localisation : Bdx
http://www.kurzweilai.net

Re: Joyeux Noël Harmonie !

le 27/12/2015, 10:44
En fait Makarr, ce que tu nous dis là c'est que nous avons tous notre propre définition des mots, surtout les mots pas très bien définis, flous?

La richesse pour moi c'est pas l’excès de richesse. Le matérialisme n'existe pas dans ma tête, tout est vivant quelque part, je suis quasi animiste quelque part...

Donc une richesse juste permet une ou plusieurs des autres richesse. Sans richesse matérielle, par exemple, c'est une très grande difficulté à avoir de l'information (sens très général) gratuite.

Sans richesse intellectuelle tu ne peux comprendre bien des choses, tu ne peux pas t'enrichir matériellement parfois, tu ne peux pas équilibrer les richesse, ça bloque aussi en partie la spiritualité, tu ne peux avoir les plaisir intellectuels, et l'empathie intellectuelle.

Sans richesse affective c'est même pas la peine d'y penser, ta vie sera morne et sans intérêt, pas d'empathie affective. C'est la plus puissante des richesse.

Sans richesse spirituelle tu va croire toutes sortes de choses que l'on ne peut prouver, comme croire qu'après ce seuil que l'on appelle bêtement "la mort", c'est le néant, et ton inconscient va le croire, agira sur ta conscience, tu couleras rapidement.

Je parle de matérialisme mais évidemment c'est juste par commodité.


Makarr
Messages : 34
Date d'inscription : 27/09/2015
Age : 25

Re: Joyeux Noël Harmonie !

le 27/12/2015, 16:14
Je vois. Pourtant certaines personnes vivant dans la précarité, la pauvreté voire l'indigence arrivent à se cultiver et à acquérir une certaine "richesse cérébrale" et/ou spirituelle. Ce n'est pas impossible. La "richesse matérielle" aide certainement dans la quête de savoir en donnant un accès à des sources onéreuses, mais elle n'est pas condition sine qua non. Du moins c'est ce que je pense. Et pour faire un lien avec ce que tu as pu dire sur je ne sais plus quel topic, rien ne peut forcer les gens à éprouver de l'intérêt pour la culture intellectuelle et spirituelle. La société attribue plus de bénéfices à celle du luxe et du corps, ainsi l'individu corrompu par la sacro-sainte volonté de la toute-puissante société ne perçoit d'intérêt que dans les dictats qui lui sont "imposés".
J'ai fait une filière ES et il n'y avait qu'un faible pourcentage de gens intéressés par la philosophie, matière que je juge personnellement comme une source d'interrogations et donc un potentiel vecteur de maturation morale/intellectuelle/spirituelle. Et pourtant, la plupart s'en moquait royalement, préférant de loin les sciences économiques afin de devenir "quelqu'un" (au sens d'intégrer la société dans le rôle qu'elle tend à nous attribuer). Cela dit, certains venaient de familles relativement aisées et n'étaient pas dénués d'intellect. Seulement le sens des priorités est quelque chose de tout à fait personnel... si je puis dire, puisqu'en fait, il s'agit souvent surtout d'un sens des priorités hérité de l'environnement social de l'individu.

Quant aux croyances et à la spiritualité... Qui peut dire quelle croyance est la "riche", la plus bénéfique ? Personnellement, je ne crois pas en grand chose, je crois à ce "néant" post vitam. Parce que je ne suis pas capable d'imagination ? Parce que je suis spirituellement pauvre ? Peut-être. Ou bien peut-être par simple préférence entre ce "néant" et une autre divagation. Peu importe. Cela me convient comme ça Smile
Mais dis-moi, toi qui ne sembles pas apprécier les religions dogmatiques, où places-tu le Paradis chrétien sur une hypothétique échelle de valeur ? Cette vision paradisiaque te semble-t-elle néfaste ? Si oui, qu'est-ce qui la rend telle ? Quelle croyance te paraît être signe de "richesse spirituelle" ?
avatar
Iji
Messages : 118
Date d'inscription : 09/07/2015
Localisation : Bdx
http://www.kurzweilai.net

Re: Joyeux Noël Harmonie !

le 31/12/2015, 09:25
Oh, Makarr ^^

*La philosophie est basée sur la philos. Des grecs anciens je préfère choisir la phronesis qui me semble plus en adéquation avec mes pensées, idées etc. Donc phronesis : Sagesse pratique (non sagesse tout court comme la philos) mais aussi prudence.

La philos est trop intellectualisée et pas assez pratique (dans de nombreux sens du mot pratique.)


Pour les religions je les ai toutes lues, toutes les plus grande, évidement, tu dois bien savoir qu'en Inde les religions sont légion (hihi le mot légion...)

Je peux même te réciter l'apocalypse selon St Jean et bien d'autres écris, du Coran aussi, du bouddhisme (presque une religion.), confucianisme, taoïsme, mais aussi les anciennes religions Mithra par exemple, qui est en gros celle de Jésus à quelque chose près. J'ai fait des recherches poussées. Néanmoins la religion est absolument loin de m'offrir la spiritualité. Il y existe autant d'âneries que de belles choses. Les religions de côté, donc, quand je parle de spiritualité.


Si toi cela ne te gêne pas que la vie après la mort soit un néant aeternam, peut être pire que l'enfer de Dante, d'ailleurs. Même si l'écrivain fait comprendre qu'il n'y a plus d'espoir dans cet enfer, ceci ne semble pas coller à la nature même de l'espoir. On ne peut souffrir éternellement, l'arme, dans notre cas, est peut être l'une des seules choses qui survivent à tout, au final. L'en fer de Dante est une belle oeuvre néanmoins.

Si tu acceptes la mort c'est que tu n'as jamais été assez heureux, assez riche pour comprendre ce que signifierait une vie extrêmement longue, où l'ennui serait lui-même contrôlé comme les moindres parties de ce qui serait demain notre cerveau... (Débat trop long, un autre jour peut être...)

La spiritualité c'est pour moi envisager un être qui relie chaque chose, et je ne vois pas pourquoi il faudrait spécialement l’appeler Dieu. Reste à en définir les attributs. Et ce n'est pas que cela. La spiritualité signifie que nous sommes bien plus que ce que nous savons de nous-mêmes, que le plus primordial est encore inconnu, c'est peut être pour dans 30 ans, sinon moins?

La spiritualité est donc déjà une chose : The Hope, L'espoir! Mais aussi une compréhension bien plus évoluée que de commune, des problèmes entre les humains, et entre les humains et le monde.

Le monde pour moi ne s'arrête pas à cet univers où nous vivons. L'infini est impossible à concevoir quelque part, mais paradoxalement facile à accepter. Il existe pour moi une infinité d'univers avec une infinités de lois basiques différentes d'un univers à un autre. Une autre forme de vie d'un de ces univers ne comprendrait absolument pas le notre d'univers! Ce qui revient à dire que pour moi-même, tous les mots liés à l'éthique (science de la morale, des morales), est a supprimer de mon vocabulaire, parce qu'elle est la source d'incompréhension du monde aussi, parce que l'éthique a été générée pat l'histoire pour des choses que nous ne pouvions pas expliquer avant, mais qui le sont, explicables, aujourd'hui! Le respect = Poubelle, remplacer par un mot de science : Empathie, Compréhension etc. Je peux te remplacer chaque mot de morale par son équivalent scientifique, ce qui en même temps fait grandir l'intelligence générale. La morale est donc inutile, ou presque plus utile, maintenant. Mais comme les religions elles ont été des facteurs pratiques et utiles pour relier les humains entre eux, dans le passé.

Mais je pense que c'est dépassé, qu'il serait bon de tourner la page, d'apprendre à aimer et trouver le bonheur dans les écoles et non à fabriquer du travailleur. Nous n'inventons rien de rien. Nous ne créons rien de rien non plus, pour moi ça a toujours préexisté! Simplement.

La priorité n'est-elle pas d'abord de réfléchir justement à nos priorités? Seul mais aussi en échange, en groupe?

N'est-il pas plus heureux d'apprendre certaines choses 20 fois plus vite parce que nous avons les outils pour, et parce que nous avons les moyens de les acheter? Evidemment un enfant d'un pays pauvre peut apprendre etc. Mais en général la plupart des pauvres (et les gens ne veulent sutout pas voir cela) sont pauvres de quasiment tout! Parce que tout ce que j'ai écrit plus haut sur les richesses forment un bloc compact aux éléments interconnectés!


It's all falk

Bisous à a tous (tous, TOUS? j'ai pas la quinte de toux mais la quintessence de tout! joke)


Iji

Une image d'un pote que je trouve sympa (l'image et le pote lol):


avatar
Kisalia
Messages : 99
Date d'inscription : 01/08/2015

Re: Joyeux Noël Harmonie !

le 31/12/2015, 20:31
Je profite de ce topic pour souhaiter une bonne et heureuse année à tous les Harmonieux ! Que cette nouvelle année vous apporte le meilleur que vous pouvez avoir et que les moments bas de 2015 soient du passé. Bisous tout le monde !



P.S: sympa ton image Iji, l'originale de la fille au milieu est très sympa aussi ^_^

_________________
Les livres délivrent de bien des maux.
Iji, décembre 2015
Makarr
Messages : 34
Date d'inscription : 27/09/2015
Age : 25

Re: Joyeux Noël Harmonie !

le 1/1/2016, 02:34
Ce que tu dis est fort intéressant, Iji. Et je ne puis que plussoyer à tes dires concernant l'aspect trop théorique de la philosophie. Cela a souvent été reproché aux penseurs antiques d'ailleurs, le fait qu'ils ne se concentrassent que trop sur la théorie aux dépends de la pratique. Notamment les stoïciens tels Sénèque qui dispensait son savoir sans en faire une règle de vie pratique, concrète. Il disait lui-même : "Je ne suis pas un sage et je ne le serais probablement jamais" (sous-entendu, je dispense le savoir qui d'après moi mène à la sagesse, mais je suis moi-même loin d'y être parvenu). C'est assez humble, je trouve. Mais je comprends le dilemme. La théorie ça va bien cinq minutes, pas vrai ? =)

Bref, cela dit, puis-je me permettre de te poser davantage de questions ? Je trouve que certains termes utilisés manquent de définition et je n'ai toujours pas connaissance de toutes les modalités de ton paradigme spirituel. Après tout, tu t'es construite sur des connaissances, des interrogations propres... Pas évident pour moi qui ait suivi un autre cheminement que de comprendre entièrement ton mode de pensée.

Néanmoins la religion est absolument loin de m'offrir la spiritualité. Il y existe autant d'âneries que de belles choses. Les religions de côté, donc, quand je parle de spiritualité.

Pour ta part, tu mets donc de côté la religion dans ta conception de la spiritualité. Et pourtant, la spiritualité n'est-ce pas tout ce qui à trait à la pensée ? Je ne prétends pas que chaque pensée est spirituelle, simplement que chaque cheminement de pensées cohérentes (et quelque part bénéfique, vecteur d'une certaine maturité) forment quelque chose de spirituel. Tu ne penses pas ? Quant à savoir le degré d'intérêt et de pertinence, c'est simplement une autre question. Mais ceci est ton choix. Les religions ne font pas partie de ta conception de la spiritualité. C'est cela ?

Si toi cela ne te gêne pas que la vie après la mort soit un néant aeternam, peut être pire que l'enfer de Dante, d'ailleurs. Même si l'écrivain fait comprendre qu'il n'y a plus d'espoir dans cet enfer, ceci ne semble pas coller à la nature même de l'espoir. On ne peut souffrir éternellement, l'arme, dans notre cas, est peut être l'une des seules choses qui survivent à tout, au final. L'en fer de Dante est une belle oeuvre néanmoins.

Je ne suis pas certain de comprendre. Si l'âme (je suppose qu'il s'agit d'une coquille lorsque tu écris "arme") peut survivre à tout, c'est qu'elle est immortelle. Donc qu'elle dispose d'une vitalité intarissable. Et selon toi "la spiritualité c'est (entre autre) l'espoir". Si je considères la spiritualité comme étant liée à l'esprit et donc l'âme, l'âme dispose donc d'espoir et potentiellement d'un espoir infini : sa vitalité ? Donc si l'espoir est infini, la promesse d'un désespoir l'est tout autant. Ergo la souffrance est infinie. Non ?

Si tu acceptes la mort c'est que tu n'as jamais été assez heureux, assez riche pour comprendre ce que signifierait une vie extrêmement longue, où l'ennui serait lui-même contrôlé comme les moindres parties de ce qui serait demain notre cerveau... (Débat trop long, un autre jour peut être...)

Peut-être bien n'ai-je jamais été assez "riche" pour comprendre le désir d'immortalité, quand bien même l'ennui n'en ferait pas partie. Je l'admets =)

Le monde pour moi ne s'arrête pas à cet univers où nous vivons. L'infini est impossible à concevoir quelque part, mais paradoxalement facile à accepter. Il existe pour moi une infinité d'univers avec une infinités de lois basiques différentes d'un univers à un autre. Une autre forme de vie d'un de ces univers ne comprendrait absolument pas le notre d'univers! Ce qui revient à dire que pour moi-même, tous les mots liés à l'éthique (science de la morale, des morales), est a supprimer de mon vocabulaire, parce qu'elle est la source d'incompréhension du monde aussi, parce que l'éthique a été générée pat l'histoire pour des choses que nous ne pouvions pas expliquer avant, mais qui le sont, explicables, aujourd'hui! Le respect = Poubelle, remplacer par un mot de science : Empathie, Compréhension etc. Je peux te remplacer chaque mot de morale par son équivalent scientifique, ce qui en même temps fait grandir l'intelligence générale. La morale est donc inutile, ou presque plus utile, maintenant. Mais comme les religions elles ont été des facteurs pratiques et utiles pour relier les humains entre eux, dans le passé.

Intéressant. Si je puis me permettre, tu considères l’éthique comme la science de la morale tout en préférant aux termes "éthiques" leur équivalent "scientifique". Quelque peu contradictoire, non ? De plus, tu remplaces dans ton vocable le respect par l'empathie ou la compréhension. Choix qui me paraît assez étrange. L'empathie et la compréhension sont deux processus intérieurs, non ? L'un étant tourné vers la sensation, vers le sentiment et l'autre vers la raison. Or le respect est davantage une manifestation physique (parfois hypocrite, sans doute) d'une sensation intérieure. Deux choses distinctes selon moi. Qu'en penses-tu ?

Mais je pense que c'est dépassé, qu'il serait bon de tourner la page, d'apprendre à aimer et trouver le bonheur dans les écoles et non à fabriquer du travailleur. Nous n'inventons rien de rien. Nous ne créons rien de rien non plus, pour moi ça a toujours préexisté! Simplement.

Parfaitement d'accord. Cela dit, le cerveau humain semble fonctionner selon cette modalité de pseudo-création. Il se sert de choses déjà existantes pour en "inventer" de nouvelles. Un peu à l'image de la montagne d'or de Hume. La montagne d'or telle que rêvée par un esprit n'est ni plus ni moins que l'idée d'une montagne associée à celle de l'or. Bref. Comment inventer quelque chose ex nihilo d'après toi ?

La priorité n'est-elle pas d'abord de réfléchir justement à nos priorités? Seul mais aussi en échange, en groupe?

Là encore, je ne puis que concéder la justesse de ton propos. Ceci étant, une adepte de la phronesis qui prône la réflexion théorique ? N'est-ce pas contradictoire ? Je me demande. Je ne connais pas exactement la nature de la phronesis, ni ses implications concrètes ^^

N'est-il pas plus heureux d'apprendre certaines choses 20 fois plus vite parce que nous avons les outils pour, et parce que nous avons les moyens de les acheter? Evidemment un enfant d'un pays pauvre peut apprendre etc. Mais en général la plupart des pauvres (et les gens ne veulent sutout pas voir cela) sont pauvres de quasiment tout! Parce que tout ce que j'ai écrit plus haut sur les richesses forment un bloc compact aux éléments interconnectés!

Je ne saurais pas répondre. Je ne pense pas qu'il soit "heureux" d'apprendre les choses beaucoup plus vite. Les apprendre est déjà quelque chose, non ? D'autant plus si l'on estime que la mort ouvre sur une vie où l'âme ne meurt ni ne s'ennuie jamais. L'éternité s'offre à nous en ce cas et le temps n'a plus de sens. Donc la vitesse d'apprentissage n'a que peu de valeur.
Concernant la seconde partie, lorsque tu évoquais la "richesse matérielle" évoquais-tu la richesse individuelle ou collective ? Car il y a nombre d'exemples d'immigrés ou de personnes issues de classes défavorisées qui bénéficient de qualités intellectuelles et/ou affectives et/ou spirituelles apparemment remarquables.


Enfin, d'une manière générale, je remarque plusieurs choses. Tu évoques la prudence comme étant l'une des modalités de la pensées phronétique (ouais, je me permets d'utiliser un mot dont j'ignore s'il existe :P). Or tu sembles d'une nature assez péremptoire dans tes propos et selon moi, le doute est enfant de la prudence.
Ensuite, tu remplaces le respect par l'empathie et la compréhension. Soit. Faisons fi ici de la remarque que j'ai pu faire au-dessus, faisons fi, en sus, du fait qu'il s'agit de vertus tournées vers soi plutôt que vers l'autre. Je ne juge pas. Cela dit, n'as-tu pas /ignoré plusieurs personnes malséantes pour quelques propos tenus sur le /guilde ? Des individus tels étaient nécessairement "pauvres" de quelque chose pour être si grossiers, non ? Je note donc que l'empathie et la compréhension dont tu parles ne sont que théoriques puisque personnellement, tu sembles vouloir maintenir une certaine distance avec ces gens "pauvres" (et donc quelque part malheureux, souffrants d'un manque qui n'est pas nécessairement de leur fait).
Dernièrement, je me questionne sur la pertinence de l'élaboration d'équivalents "scientifiques" à des termes déjà existants. Au final, si je regarde un arbre, que nous appelions cela un "arbre" ou un "conjnut", quelle différence ? Il resterait intrinsèquement le même, non ? Je n'ai pas idée des équivalents que tu as formé pour les termes moralistes donc je ne pourrais choisir d'exemple, mais concrètement qu'est-ce qui change d'après toi ? Simplement le progrès de l'idée (l'idée de laisser derrière soi la morale vieillissante pour une science pleine d'avenir et de promesses) ?
Entendons-nous bien, je ne juge pas. Mes questionnements sont tout ce que mon intelligence est capable de fournir. Je ne suis pas de ces gens qui sont capables d'établir des systèmes de pensées élaborés, je suis simplement capable de poser des questions. Et je suis très curieux en plus de cela ^^. Tu me sembles quelqu'un d'original et donc nécessairement, cela m'intéresse de creuser la pensée que tu décris... ta pensée. Je te prie donc de croire en ma bonne foi, de ne pas voir de malice dans mes propos innocents, de ne pas croire que je cherche à te piéger. Je demande simplement à comprendre et pour ce faire, j'use d'une rhétorique, d'un questionnement primaire.

En tous les cas, je te remercie du temps que tu as pris (et que tu prendras peut-être) pour satisfaire ma curiosité =D


Sur ce, meilleurs vœux à vous, bande d'Harmonieux Very Happy
avatar
Iji
Messages : 118
Date d'inscription : 09/07/2015
Localisation : Bdx
http://www.kurzweilai.net

Re: Joyeux Noël Harmonie !

le 3/1/2016, 02:02
Hihou Makarr

Désolée, trop de questions, là. Il y a longtemps que n'ai plus l'habitude des thèses. hihi...

Avant de commencer à te répondre, me semble que je dois te demander, aussi étrange que cela puisse paraître, ta définition exacte (et de préférence scientifique et/ou logique), du mot Respect, que cette définition provienne d'un dictionnaire ou non.

Merci d'avance,



Iji Top alien
Makarr
Messages : 34
Date d'inscription : 27/09/2015
Age : 25

Re: Joyeux Noël Harmonie !

le 4/1/2016, 09:48
Hello Iji =)

Ahah ! Je comprends :3 Je n'en ai pas l'habitude, mais je suppose que ce ne doit pas être évident ^^

Ma définition du respect ? Hum. Comme je l'ai écrit, je pense qu'il s'agit d'une manifestation extérieure et perceptible d'une compréhension ou tout du moins d'une acceptation intérieure (basée sur l'empathie et/ou la compréhension rationnelle) d'un phénomène social. Dans ma définition du respect "véritable" (car ce respect peut très bien être feint... ce qui amène certaines questions).
Je pense qu'il peut très bien y avoir empathie et/ou compréhension sans pour autant respect, mais que le respect "véritable" ne se peut exister sans empathie et/ou compréhension. Ce qui fait qu'il s'agit d'après moi de notions distinctes.

J'espère que cette définition te conviendra Wink
avatar
Iji
Messages : 118
Date d'inscription : 09/07/2015
Localisation : Bdx
http://www.kurzweilai.net

Re: Joyeux Noël Harmonie !

le 4/1/2016, 17:02
Donc, c'est pour ceci que j'ai supprimé tous les mots liés à l'éthique, de mes écrits, paroles, et même pensées. Compréhension et Empathie (sensible ou logique) sont des termes absolument scientifiques et logiques, plus simple à faire comprendre aux gens parce que ce sont aussi des termes assez basiques et direct. Le respect est un mot employé à toutes les sauces depuis bien trop longtemps.

Chacun son mode de fonctionnement.

En fait il est dans la norme de mal se comprendre surtout si on emploie des mots liés directement à la morale.


____________________________________________________________________________________

Les religions:

* Ne peuvent répondre aux questions spirituelles, leurs dogmes permettaient de contrôler et non d'enseigner, même si une partie était enseignante.

Historiquement. Les écrits des religions sont insensés.Les illogismes sont partout.
Quand ces religions ( les fanatiques ) sont au pied du mur face aux questions pointues, elles s'en sortent toujours avec de la rhétorique infantile et facile. Ai-je vraiment besoin de rentrer dans des exemples? Exemples qui sont légions  lol!

* Sont en contradiction avec la logique la plus simple, la plupart du temps.

* Un dogme est une information, une réponse sans explications, en ce qui me concerne... poubelle!


Mon choix n'est pas un choix, mon bon Makarr, il découle de la logique et de la sensibilité. Je sais qu'en mathématiques nous parlons souvent de logique. Mais il existe une logique que nous devrions écouter, celle qui fait que nos mathématiques ne sont limitées qu'à notre propre univers et liées à ses constantes et dimensions de base, et ne sauraient être universelles au sens pluriel. Plausible que dans d'autres univers "les lois internes" soient si étranges pour les humains, qu'aucune logique de notre univers ne pourrait s'y exercer. La logique (sens large) peut très bien
nous faire comprendre qu'elle n'est logique que dans un cadre précis, ici notre univers, à priori.

Le problème du libre arbitre est un très ancien problème
aussi vieux que les penseurs eux-mêmes, et n'est qu'en partie délimité, non résolu.

En dernier recours, les religieux te disent de prier pour avoir la réponse à tes questions, c'est si facile!

Le Pari de Pascal est un faux pari. La science actuelle sait très bien qu'à la force de chercher
quelque chose nous le trouvons toujours, même si le résultat est parfois loin de la réponse demandée.
A la force d'essayer de croire en "Dieu", obligatoirement l'inconscient génère des croyances propres, celles, en général, qui nous arrangent le plus. Le Pari de Pascal n'est ni plus ni moins que de la programmation d'inconscient (lavage de cerveau). Je n'entre pas dans les détails.

Dans une autre religion, le célèbre penseur et scientifique Averroes, à fait la même erreur, selon mon avis.

En ce qui concerne ma pensée:

Ce n'est pas parce le dieu des religions n'existe pas, qu'un dieu n'existerait pas, en dehors de toutes religions, donc probablement autrement.

Et ce serait bien de changer le nom, parler de "dieu" à une bien trop puissante connotation religieuse...
C'est exactement la même chose avec d'autres mots comme "mort", ces deux mots devraient être changés,ou bien remplacés par un point d'interrogation.

Sortir des ornières et sentiers battus des religions demandent aussi à renommer
bien d'autres choses, pour évoluer... Que fait "La Nature"? Elle "détruit" l'ancien! L'homme de crominion est "mort", néandertal est "mort", l'homo sapiens sapiens s'il évolue va aussi "mourir".

Attention car le mot *mort*, ici, ne signifie pas disparu pour toujours,
mais simplement que ces êtres sont passés de notre univers en partie connu à un autre (possibilité), donc un point d'interrogation est infiniment plus
logique que de parler de l'après-vie comme si nous le connaissions.

Je ne peux donc te répondre sur ton affirmation de choix.

Nous pourrions même supprimer le mot *spiritualité* le remplacer par un autre, en ce qui me concerne ce serait une bonne chose;
avoir un substrat où pousser, évoluer est très bien, mais tôt ou tard il faut quitter "le nid" pour évoluer (espoir).

Excuser du peu, mais le langage oral ou écrit est utile, mais très limitatif, empêche la pensée
de s'envoler. Apprenez à penser sans passer par des mots, vous comprendrez par vous(mêmes ce
que je veux exprimer, ici.


DEUX PLUS NOTRE LANGAGE EST IMPRéGNé DE FAçON SUBITILE PAR LA RELIGION, NOAM CHOMSKI, DANS SA JEUNESSE, EN AVAIT VAGUEMENT
ECRIT QUELQUES MOTS, A CE SUJET, ETANT JEUNE, ET DANS SON CELEBRE LIVRE : LE LANGAGE ET LA PENSéE

Les mots *ÂME*, *ESPRIT*, *DIEU*, *MORT*, sont à changer, de façon logique. Le mot *FOI* est à redéfinir scientifiquement aussi, comme proposition (à étudier). Il me semble possible d'aborder le questionnement spirituel par les sciences, en délimiter des contours, en observer les risques de débordements, non imaginatifs mais d'interprétations.

Pour *ARME* à la place d'*AME*, ceci s'explique simplement par le fait que je pense très vite,
qu'écrire limite ma pensée, donc je ne suis qu'à moitié présent quand j'écris, il ne me semble pas y avoir une réplique ou réponse inconscience à ce *R* en plus. La poésie des résonances enseigne qu'un mot peut parfaitement se retrouver à la place d'un autre, non par d'autres théories, juste par un phénomène de résonances entre de nombreuses pensées et le fait d'écrire trop lentement (et même si j'écris très vite, c'est encore trop lent pour ne plus faire d'échanges, transpositions etc. Je veux signifier qu'il ne faut pas croire que mettre *ARME* à la place d'*ÂME* à une signification quelconque en psychanalyse ou autre pseudo science. Et je ne nie pas non plus qu'il existe de bonnes idées en psychanalyse, mais attention aux débordements de croyances là dessus et aux débordement de signifiances.


Nous pouvons parler d' "âme" mais entre guillemets, sinon c'est idiot, nous ne savons même pas ce qu'est une "âme". Trop
à écrire là dessus et je manque de temps.



Iji alien

___________________________________________________________________________________

Je panse donc j'essuie
(Une infirmière.)
Contenu sponsorisé

Re: Joyeux Noël Harmonie !

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum